Les logements vacants sont-ils dans des zones où personne ne veut habiter?

Image

Ils sont partout...

Quand on parle de carte de la vacance de logement, on pense souvent à la carte des taux de vacance par commune (voir ci-dessous). Et on s'attend à retrouver la fameuse diagonale du vide qu'on a déjà croisé à l'école... Forcément, des logements laissés à l'abandon, il ne doit y avoir personne pour y vivre, rien à faire dans la région, non? Non!

Même en gardant cet indicateur, on voit que moins de 10% des communes ont un taux de vacance inférieur à 3%, et si les abords des grandes métropoles vous semblent ne comporter que très peu de logements vacants, c'est parce qu'il y aussi beaucoup de logements au total: le même taux dans un village et dans une métropole reflète des réalités et des potentiels très différents. Si l'on raisonne en stock mobilisable et pas en proportion du nombre de logements, la carte ci-dessus donne une image beaucoup plus fidèle du stock de logements vacants.

Alors oui, peut-être que les taux de vacance les plus élevés sont dans des campagnes inaccessibles, dans des bourgs en pleine sinistrose, dans des villes sur le déclin. Peut-être que la majorité de ces logements abandonnés l'est pour une bonne raison. Peut-être. Mais cela reste à vérifier. Et en comparant cette carte à celle de l'indice Datafrance, qui n'est pas parfait mais qui donne une indication des services offerts par chaque commune, il n'est pas certain que cela se vérifie.

Mais peut-être qu'il y a aussi, dans ces 2 934 000 logements vacants (en 2016), des centaines de milliers d'opportunités, dans des territoires riches de leur histoire, riches de leurs habitants, qui sont en train de se réinventer. Et qui ont besoin de sang neuf pour accomplir leur mutation, d'entrepreneurs, de bénévoles, de salariés, d'artistes, de gens qui veulent changer de vie, ou juste de cadre.

Carte montrant un fort taux de vacance dans certaines régions, mais pas de territoires épargnés...

Zoomer, zoomer, zoomer encore.

Cette carte ne vous donne-t-elle pas envie de zoomer, de zoomer encore et encore, jusqu'à les voir, ces logements vacants? Où sont-ils, précisément? Quelle surface font-ils? À quoi ressemblent-ils? Sont-ils en bon état? Bien exposés? Et comment en savoir plus, contacter les propriétaires? Autant de questions auxquelles les données existantes n'apportent pas de réponse.

Mais en y réfléchissant, vous, vous en connaissez déjà... Repérez les volets fermés autour de chez vous, sur vos trajets. Vous pouvez ensuite les mettre sur la carte, et voir ce que d'autres y mettent. Vous pouvez contribuer et permettre à tout le monde de plonger dans cette carte, pour découvrir des ressources insoupçonnées...

Révélez ces ressources pour aider les propriétaires à les remettre sur le marché!